Tawakkul Karman, activiste et journaliste Yémen, Prix Nobel de la Paix

Publié le par Kalesh

102666.111007_nobelpreis_frieden-576.jpg

Tawakull Karman partage le Prix Nobel de la Paix cette année avec deux autres femmes: la présidente de la République du Libéria Ellen Johnson-Sirleaf et l'activiste libérienne pour la paix Leymah Gbowee. "Pour leur lutte non-violente dans la création d'un espace d'expression et de liberté pour les femmes et pour leur égale participation à l'achèvement de la démocratie dans ses pays", précise la comission qui les a élues. 

 

Takawull Karman est une jeune journaliste de 32 ans à la tête d'une Organisation non-profitable "Les femmes-journalistes sans chaînes". Elle est la première femme arabe à recevoir ce prix, qui va la protéger des arrestations récurentes, des attaques du régime à son encontre et poser des difficultés au régime du président Saleh, installé au pouvoir au Yémen depuis 33 ans. 

Au début de cette année 2011 la journaliste a été enfermée pendant 6 mois en prison pour ses activités contre le régime alors qu'elle participait et organisait des manifestations violemment réprimées par les forces de l'ordre, qui ont fait plusieurs morts et de nombreux blessés. Takawull Karman se bat dans son pays pour la liberté, pour la défense des droits des femmes et des prisonniers politiques. C'est une personnes très écoutée et respectée, qui partcipe beaucoup à faire prendre consciences aux femmes du Yémen  qu'elles ont un rôle à jouer dans la construction d'une démocratie plus réelle et que leurs voix sont indispensables et cruciales pour l'avenir. 

Publié dans Social actualities

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article